Définitions

Le vocabulaire de la montagne et des pratiques sportives associées est vaste. Voici quelques courtes définitions qui peuvent éclairer le lecteur. Ces informations sont librement inspirées d'éléments puisés de diverses sources. L'expérience de l'auteur n'est pas non plus sans incidence sur le contenu.

Relief

  • Adret : versant d'une vallée de montagne qui bénéficie de la plus longue exposition au soleil.
  • Altitude : élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. Sur Terre ce niveau est le plus souvent le niveau de la mer (ou « niveau zéro »).
  • Arête : ligne courbe ou brisée, plus ou moins prononcée, qui sépare les deux versants d’une chaîne de montagnes ou de deux parois rocheuses.
  • Cairn : amas artificiel de pierres. Un cairn sert essentiellement à baliser un sentier de randonnée, ou à repérer le sommet d’une montagne.
  • Cheminée : large fissure, plus ou moins verticale, dans le rocher ou la glace, souvent gravie en technique de ramonage (dos appuyé à la paroi, on repousse celle d'en face des pieds, mains ou genoux).
  • Cirque : enceinte naturelle à parois abruptes, de forme circulaire ou semi-circulaire, formée par dépressions d'origine glaciaire ou volcanique ou par un méandre encaissé.
  • Col de montagne : point le plus bas entre deux sommets appartenant à la même arête. C'est un passage reliant deux vallées.
  • Coline : relief généralement modéré et relativement peu étendu qui s'élève au dessus d'une plaine ou d'un plateau et se disingue dans le paysage.
  • Combe : petite vallée creusée au sommet et dans l'axe d'un pli anticlinal. Elle est dominée de chaque côté par des versants escarpés.
  • Congère : amas de neige qui se forme du fait de l'action du vent.
  • Corniche : amas de neige en surplomb formé par le vent sur une crête.
  • Couloir : large fissure ou ravin à flanc de montagne. Comme ils canalisent les débris rocheux et les avalanches, ils peuvent se révéler dangereux.
  • Creuvasse : ouverture naturelle dans un glacier. Les crevasses sont dues aux mouvements des glaciers qui se cassent en s'adaptant à la pente, lorsque cette dernière devient importante. On les trouve généralement perpendiculaires à la ligne de pente.
  • Dièdre : sur une paroi rocheuse abrupte, c'est la rencontre de deux plans formant un angle plus ou moins ouvert.
  • Erosion : processus de dégradation et de transformation du relief qui est causé par tout agent externe (donc autre que la tectonique).
  • Falaise : escarpement rocheux créé par l'érosion le long d'une côte.
  • Gendarme : pillier ou bloc isolé, sur une arête. Un gendarme est souvent difficile à franchir, et l'on préfère dans la mesure du possible, le contourner.
  • Glacier : masse de glace plus ou moins étendue qui se forme par le tassement de couches de neige accumulées. Écrasée sous son propre poids, la neige expulse l'air qu'elle contient, se soude en une masse compacte et se transforme en glace.
  • Hourquette : col, brèche avec peu de dénivellé
  • Jasse : replat herbeux
  • Lac : grande étendue d'eau, généralement douce, entourée par les terres. Le plus souvent, un lac s'écoule en direction de la mer par un cours d'eau nommé émissaire. La différence entre lac et étang tient à leur profondeur et non au fait qu'ils soient naturels ou artificiels.
  • Montagne : structure topographique en relief positif, faisant généralement partie d'une chaîne de montagnes.
  • Moraine : amas de débris minéral transporté par un glacier ou par une nappe de glace.
  • Névé : plaque de neige de relativement grande dimension, qui subsiste une partie de l'été. Elle peut être à l'origine d'un glacier.
  • Pla : terrain plat, souvent un ancien lac comblé.
  • Plaine : forme particulière de relief. C'est un espace géographique caractérisé par une surface topographique plane, avec des pentes relativement faibles. Les vallées y sont moins encaissées que sur un plateau. Une plaine est dominée par les reliefs environnants.
  • Plateau : une des trois formes principales de relief topographique. C'est une aire géographique relativement plane où les cours d'eau sont encaissés (contrairement aux plaines). Les interfluves restent relativement plans avec une morphologie peu marquée (à la différence des montagnes).
  • Port, Porteille, Pourtère : col frontière
  • Pourtet, Portalet, Pourtalet : lieu de passage, petit col
  • Rimaye : crevasse dans un glacier située à la frontière supérieure entre la glace en mouvement et l'environnement immobile.
  • Rivière : cours d'eau moyennement important à l'écoulement continu ou intermittent, suivant un tracé défini et se jetant dans un autre cours d'eau, un lac, une mer, une dépression ou un marais.
  • Ruisseau : petit cours d'eau, au débit faible, alimenté par des sources d'eau naturelles, souvent affluent d'un étang, d'un lac ou d'une rivière.
  • Sérac : bloc de glace instable qui se forme dans une cascade de glace, ou aiguille de glace sculptée par le vent.
  • Torrent : cours d'eau de montagne au débit irrégulier. Il peut être de taille moyenne, sur les pentes, ou relativement importante, au fond des vallées.
  • Ubac : versant d'une vallée de montagne qui reçoit la plus courte exposition au soleil direct.
  • Vallée : dépression géologique tout en longueur façonnée dans le relief par un cours d'eau ou un glacier. Si elle a été creusée par un cours d'eau, on parle de vallée fluviale. Si elle a été creusée par un glacier, on parle alors de vallée glaciaire.

Massifs

  • Alpes : chaîne de montagnes qui s'étend en Europe, recouvrant la frontière nord de l'Italie, le sud-est de la France, la Suisse, le Liechtenstein, l'Autriche, le sud de l'Allemagne et la Slovénie. Les Alpes culminent à 4 808 mètres, au sommet du mont Blanc, sur la frontière franco-italienne. Les Alpes forment une barrière de 1200 km entre la Méditerranée et le Danube.
  • Pyrénées : chaîne montagneuse située au sud-ouest de l'Europe et qui s'étend en longueur suivant une direction est-ouest, de la mer Méditerranée à l’océan Atlantique. Culminant à 3404 mètres d'altitude avec le Pic d'Aneto, elles forment une véritable frontière naturelle entre l'Espagne et la France.

Pratiques sportives

Grimpe

  • Alpinisme : ensemble de disciplines sportives qui regroupent différentes techniques de progressions en montagne.
  • Cascade de glace : discipline dérivée de l'escalade. Elle consiste à grimper le long de formations glaciaires, comme les cascades gelées en hiver ou les parois de glaciers.
  • Escalade : ou varappe (du nom d’un couloir rocheux près de Genève). Sport consistant à atteindre le haut de parois ou obstacles naturels ou artificiels.
  • Pyrénéisme : Si le terme d'Alpinisme est devenu synonyme d'exploit sportif, le pyrénéisme, apparu à la fin du XIXe siècle, s'en est démarqué en considérant l'expérience physique de la montagne comme inséparable de l'émotion esthétique et culturelle.
  • Via Ferrata : itinéraire situé dans une paroi rocheuse et équipée avec des éléments spécifiques (câbles, échelles, etc.) destinés à faciliter la progression et optimiser la sécurité des personnes qui l'utilisent.

Déplacement

  • Parapente : aéronef dérivé du parachute. De nos jours, son utilisation, qui constitue un loisir et un sport, est indépendante du parachutisme.
  • Randonnée : loisir de plein air qui consiste à suivre un itinéraire balisé ou non. Elle s'effectue par différents moyens de locomotion. Une randonnée n'est pas qu'un moyen de se déplacer, c'est un loisir qui associe sport et découverte.
  • GR : sigle désignant un sentier de grande randonnée. Les sentiers de grande randonnée ont été tracés en France par la Fédération française de randonnée pédestre.
  • HRP : itinéraire traversant les Pyrénées d'Ouest en Est. C'est un itinéraire de haute montagne, qui se rapproche le plus possible des lignes de crête en passant tour à tour sur les versants français et espagnol.

Déplacement hivernal

  • Raquette à neige : appelée plus communément raquette, se fixe sous la chaussure de marche, augmente la surface de contact avec la neige, et permet ainsi de ne pas s'enfoncer dans la neige poudreuse.
  • Ski alpin : sport de glisse qui consiste, au moyen de skis, à descendre une pente enneigée.
  • Ski de montagne : variante du ski de randonnée orientée alpinisme et/ou compétition.
  • Ski de randonnée : ou ski d'alpinisme. Forme de ski alpin plus proche de la nature puisque n'utilisant pas de remontées mécaniques. Au contraire le pratiquant gravit les montagnes à peau de phoque, avant de les hôter pour redescendre dans un style alpin.

Habitat

  • Bivouac : campement rudimentaire permettant de passer la nuit lors d'une randonnée de plusieurs jours.
  • Orri : Dans les Pyrénées-Orientales, jusqu’au milieu du 20e siècle le terme catalan orri désignait au sens large un quartier de pâturage pour les ovins. A la suite d’un contresens portant sur cette expression et contre toute évidence linguistique, on a voulu voir dans le terme orri une réalité architecturale et non plus spatiale : bergerie en pierre sèche dans le Conflent, cabane de berger dans le haut Vicdessos, si bien qu’aujourd’hui barraques et cabanes se retrouvent baptisées orri par le Tourisme.
  • Refuge de montagne : bâtiment situé en montagne et destiné à fournir abri, et éventuellement nourriture, aux alpinistes et randonneurs.

Faune

Dangers

  • Avalanche : masse de neige qui se détache et dévale un versant de montagne.
  • Secours en montagne : désigne l'ensemble des moyens mis en œuvre pour porter secours aux malades et victimes d'accidents ou de malaises en montagne.

Sources

 
evasion/rando/definitions.txt · Dernière modification: 2009/12/23 22:36 (édition externe)     Haut de page